Thursday, July 06, 2006

Prince Moulay Rachid advocates development and implementation of gender-equality

Le scoutisme, un monde au masculin où le féminin est relativement actif

RABAT - Si le scoutisme au Maroc se définit comme un mouvement éducatif pour jeunes, ouvert à tous sans distinction entre filles et garçons, il ne signifie pas pour autant qu'il y a parité des effectifs des deux sexes.
Sur 10.000 adhérents au mouvement scout, les jeunes filles ne représentent qu'environ 30 pc. "Je regrette que les filles soient moins présentes dans le mouvement scout", dit timidement Iman, une jeune adhérente de l'association Scoute Hassania Marocain.


Samir, moniteur de district à Rabat et relevant de la même association, pense, quant à lui, que "si la fille n'est pas issue d'une famille scoute, il est rare qu'elle poursuive ses activités dans les associations". La faiblesse de la présence féminine dans le mouvement scout est due, surtout, à la réticence des parents à envoyer leurs filles aux excursions. Dès qu'une jeune fille commence à penser à fonder un foyer, elle cesse de nourrir un intérêt soutenu pour le scoutisme, a expliqué Samir. "J'ai cessé mes activités au sein de l'association lorsque je me suis mariée et eu mes deux enfants", confie Souad, une ancienne adhérente à ce mouvement.

Le scoutisme était quasiment un mouvement au masculin jusqu'à la fin du colonialisme français au Maroc, a témoigné pour sa part le président du Scoutisme Hassania Marocain, M. Mohamed Saad Kilito. Ce n'est qu'après l'indépendance, a-t-il rappelé, que les jeunes filles ont commencé à être de plus en plus nombreuses à se mêler aux effectifs du scoutisme, mouvement basé sur la co-éducation et ayant pour but, avant tout, de faire participer les jeunes, filles et garçons, aux mêmes activités "sans presque aucune distinction". Et d'ajouter que les filles scoutes ne restent pas inactives. Elles organisent des rencontres, animent des débats sur divers thèmes liés aux questions de la société actuelle, tout en prônant la voie de modernisation, de mise à niveau du secteur économique et social et en déployant de grands efforts pour promouvoir la contribution de la femme au développement de la société. De surcroît, l'apprentissage de l'autonomie et de la responsabilité que propose ce mouvement pour les jeunes en général et pour les jeunes filles, en particulier, contribue à la dynamique d'émancipation de la femme marocaine.

C'est dire, en effet, qu'en dépit de leur faible représentation dans le mouvement scout, les filles restent dynamiques dans la société dont elles servent les intérêts.

Elles exercent un impact sur la communauté élargie au sein de laquelle elles vivent et s'impliquent aux côtés des garçons dans divers domaines et chantiers. Le Scoutisme Hassania Marocain, qui est la première association scoute dans le Royaume, dispose d'une structure de base lui permettant de lancer régulièrement, en collaboration avec des organismes spécialisés nationaux et internationaux, des programmes et des campagnes de protection, de sensibilisation dans de nombreux domaines, notamment de santé, d'alphabétisation et de formation professionnelle. Des projets pilotes ont également été mis en place pour impliquer davantage la femme dans la vie sociale et la dynamique que connaît la société actuellement. Mettant en exergue l'importance des valeurs humaines et des principes fondateurs de cette activité formatrice de jeunes pour les encadrer à développer leur personnalité physique, intellectuelle et sociale, M. Kilito a formulé le souhait de voir l'Etat reconnaître au scoutisme sa qualité de complément de l'école. C'est d'ailleurs en étant convaincu des bienfaits du scoutisme et de sa contribution à l'encadrement des jeunes que le Maroc a décrété le 26 mai journée nationale de scoutisme. Au Maroc, le mouvement scout a été fondé en 1933 et est encadré au niveau national par la Fédération Nationale Marocaine de Scoutisme (FNMS) qui est placée sous la présidence effective de SAR le Prince Moulay Rachid.

Créée en septembre 1958, la FNMS se compose de trois grandes organisations représentant cette discipline au Maroc, à savoir le Scoutisme Hassania Marocain, l'Organisation Marocaine des Scouts et Guides et l'Organisation du Scout Marocain. La FNMS est membre de l'Organisation Arabe de Scoutisme depuis 1960 et fut reconnue par l'Organisation Mondiale du Scoutisme en 1961. Son statut prévoit notamment la rotation de la délégation de sa présidence tous les trois ans et la tenue d'un congrès national.

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home